Appel à la mobilisation pour la marche citoyenne contre la loi immigration

Appel à la mobilisation pour la marche citoyenne contre la loi immigration

Suite à l’appel de 201 personnalités issues d’associations, d’organisations syndicales (UNSA, CFDT, CGT, FSU, Solidaires) et de partis politiques, il a été décidé d’organiser une marche et des rassemblements, le dimanche 21 janvier, contre la loi « immigration » votée en décembre.

Dans les territoires, des marches citoyennes ou des rassemblements vont être organisés le 21 janvier. Pour l’UNSA, il est essentiel que les militants et les militantes puissent se mobiliser contre cette loi qui remet en cause les fondements mêmes de notre société et du vivre-ensemble (préférence nationale, remise en cause du droit du sol, durcissement des visas étudiants et de délais de carence pour bénéficier de certaines prestations sociales, etc.). Comme si cette loi n’était pas si dure et régressive, le Gouvernement prévoit aussi de modifier rapidement en profondeur le droit à l’aide médicale d’État.

Dénonçant les marchands de haine et les mécaniques de division sans fin de notre société, cet appel réunit des personnalités de tous milieux et appelle à manifester notre attachement à la devise de la République. Pour ce faire vous pouvez vous rapprocher de vos organisations territoriales ou fédérations pour connaitre les lieux et heures de rendez-vous.

Concernant les marches et rassemblements, pas de drapeaux à outrance dans le cortège syndical (badges et écharpes possibles).

Marchons pour la Liberté, l’égalité, la fraternité
 

Dans notre diversité d’idées, d’engagements, de professions, nous exprimons notre grande inquiétude après le vote de la loi dite « asile-immigration ». C’est un tournant dangereux dans l’histoire de notre République.

D’abord parce que cette loi ne répond pas aux causes de l’exil forcé d’hommes, de femmes, d’enfants fuyant les guerres ou le réchauffement climatique, ni aux défis de l’accueil dans la dignité, ni au défi de la définition d’une politique digne et humaine d’intégration.

Ensuite, parce qu’elle a été rédigée sous la dictée des marchands de haine qui rêvent d’imposer à la France leur projet de « préférence nationale ». Elle torpille les piliers porteurs de notre pacte républicain, hérité du Conseil national de la Résistance. Elle s’attaque ainsi au droit du sol autant qu’aux droits fondamentaux proclamés par la Constitution : au travail, à l’éducation, au logement, à la santé… Ce faisant, tous et toutes, Français autant qu’étrangers, nous nous trouvons menacés.

Victor Hugo écrivait : « Étouffez toutes les haines, éloignez tous les ressentiments, soyez unis, vous serez invincibles. »

Soucieux de rassemblement et de solidarité plutôt que de division sans fin de notre société, nous demandons au Président de la République de ne pas promulguer cette loi.

Le dimanche 21 janvier nous appelons à manifester dans notre diversité notre attachement à la devise de la République : « Liberté, égalité, fraternité. »

Document joint : Liste des 201 signataires

Agnès LAMBERT

Related Posts

Fortes évolutions en vue pour la filière Police Municipale

Compte-épargne temps : pas d’indemnisation avant la retraite

Compte-épargne temps : pas d’indemnisation avant la retraite

Améliorer le régime indiciaire durant le congé longue maladie

Améliorer le régime indiciaire durant le congé longue maladie

Pouvoir d’achat : journée de mobilisation dans la Fonction Publique le 19 mars

Pouvoir d’achat : journée de mobilisation dans la Fonction Publique le 19 mars

Bulletin d’adhésion

Le syndicat UNSA des territoriaux de Côte d’Or défend, informe et accompagne les agents territoriaux de l’ensemble des collectivités territoriales et établissements publics affiliés au Centre de Gestion de la Côte d’Or.