Séniors : sommes-nous tous égaux en fin de carrière ?

Séniors : sommes-nous tous égaux en fin de carrière ?

Un rapport récemment publié par France Stratégie le confirme : nous ne sommes pas tous égaux pour nous maintenir dans l’emploi jusqu’à l’âge de départ en retraite. L’UNSA l’a répété ces derniers mois, la loi repoussant l’âge de départ en retraite va encore aggraver ces inégalités.

« Chaque année, en moyenne, environ 30% des départs en fin de carrière ne relèvent pas d’un passage à la retraite » (1). On parle alors de sortie précoce de l’emploi.

Les raisons de ces sorties précoces sont :

  • le chômage
  • les problèmes de santé
  • la prise en charge d’un proche en situation de dépendance
  • ou encore le fait de renoncer à chercher un emploi.

Selon le rapport, ces sorties sont le « reflet tant des conditions de vie que des conditions de travail et des modes de gestion de main d’œuvre » de certains employeurs.

Si ces sorties de l’emploi ne sont pas définitives, les chances de retrouver un travail se réduisent toutefois fortement avec l’avancée dans l’âge.

Les données exposées dans ce rapport de France Stratégie l’attestent, les inégalités sont patentes s’agissant des fins de carrière.


Ainsi, les sorties précoces pour raison de santé ou de chômage sont bien plus prégnantes chez les ouvriers peu qualifiés (46%) que chez les cadres (21%).

Selon France Stratégie, cette surreprésentation peut être « analysée en lien avec les conditions de travail et les modes de gestion de la main d’œuvre » par certains employeurs.

Certaines filières métiers sont également surreprésentées dans ces inégalités. Dans la fonction publique territoriale, les métiers dits « à usure professionnelle » touchent plus particulièrement les agents d’entretien des locaux, les agents d’animation et celles et ceux qui oeuvrent dans la petite enfance.

Dans le privé, il s’agit en particulier des ouvriers de la manutention, du BTP, des caissiers et caissières et employés de libre-service, des assistants et assistantes maternels ou encore des employés de l’hôtellerie et de la restauration, etc…

L’UNSA le réaffirme, la réforme des retraites qui allonge la durée d’activité va renforcer ces inégalités.

Au-delà de l’impact des sorties précoces de l’emploi sur les niveaux de pension de retraite de ces travailleurs, c’est leur capacité à vivre en bonne santé qui est en jeu.

Pour l’UNSA, ces constats préoccupants doivent encourager les partenaires sociaux à négocier rapidement dans les branches et les entreprises des accords pour améliorer durablement les conditions de travail, les fins de carrières et l’emploi des séniors.

Là où elle est présente, l’UNSA prendra toute sa part dans ce combat. En parallèle, elle demande que l’accès à la retraite progressive soit facilité.

Dans la fonction publique territoriale, près de 50% des agents ont plus de 50 ans (2). C’est donc maintenant que nous devons porter nos messages.

(1) France Stratégie, « Fin de carrière des seniors : quelles spécificités selon les métiers », avril 2023.
(2) Ministère de la transformation et de la fonction publiques, « Rapport annuel sur l’état de la fonction publique 2022 : politiques et pratiques de ressources humaines, faits et chiffres », 

Agnès LAMBERT

Related Posts

Fortes évolutions en vue pour la filière Police Municipale

Compte-épargne temps : pas d’indemnisation avant la retraite

Compte-épargne temps : pas d’indemnisation avant la retraite

Améliorer le régime indiciaire durant le congé longue maladie

Améliorer le régime indiciaire durant le congé longue maladie

Pouvoir d’achat : journée de mobilisation dans la Fonction Publique le 19 mars

Pouvoir d’achat : journée de mobilisation dans la Fonction Publique le 19 mars

Bulletin d’adhésion

Le syndicat UNSA des territoriaux de Côte d’Or défend, informe et accompagne les agents territoriaux de l’ensemble des collectivités territoriales et établissements publics affiliés au Centre de Gestion de la Côte d’Or.