Le syndicat UNSA des territoriaux de Côte d’Or défend, informe et accompagne les agents territoriaux de l’ensemble des collectivités territoriales et établissements publics affiliés au Centre de Gestion de la Côte d’Or.

Suspension du Jour de carence : une avancée de courte durée !

L’UNSA Fonction Publique tout en demandant l’abrogation du jour de carence a voté favorablement le projet de décret suspendant le jour de carence pour les seuls agents atteint par le virus du Covid-19. Il s’agit d’une mesure de protection indispensable pour la protection de tous.

La sus­­pen­­sion du jour de carence pour les sala­­riés et les agents publics en cas de Covid-19 est une avan­­cée posi­­tive. C’est une réponse à la reven­­di­­ca­­tion portée par l’UNSA depuis la fin du pre­­mier état d’urgence sani­­taire.

Le décret étudié au Conseil Commun de la Fonction Publique du 7 jan­­vier 2021, per­­met­­tra de mieux pro­­té­­ger les agents mala­­des de la Covid-19, leurs col­­lè­­gues et les usa­­gers. C’est une mesure atten­­due, de bons sens et de santé publi­­que.Cependant, l’UNSA Fonction Publique cons­tate que ce décret ne pré­voit cette sus­pen­sion que jusqu’au 31 mars 2020. Cette date, mal­heu­reu­se­ment, ne coïn­ci­dera pas avec la fin de l’épidémie.

L’UNSA Fonction Publique a donc émis deux vœux pen­­dant le CCFP.

• Dans le pre­mier, l’UNSA Fonction Publique demande, au gou­ver­ne­ment et à sa majo­rité, de voter une loi per­met­tant la sus­pen­sion du jour de carence jusqu’à la fin de l’épidémie ou a minima, jusqu’à la fin de la cam­pa­gne de vac­ci­na­tion.

• Par ailleurs, l’ins­tau­ra­tion du jour de carence dans la fonc­tion publi­que depuis 2017 reste, pour l’UNSA, une mesure idéo­lo­gi­que injuste et inef­fi­cace. Elle se tra­duit par une aug­men­ta­tion des congés d’une semaine ou plus. De nom­breux agents publics per­çoi­vent de modes­tes rému­né­ra­tions et ne peu­vent se per­met­tre de perdre une jour­née de salaire. Ils se ren­dent sur leur lieu de tra­vail tout en étant affai­blis voir conta­gieux en repous­sant leur recours aux soins.

L’UNSA Fonction Publique insiste pour que le gou­­ver­­ne­­ment revienne sur ce dis­­po­­si­­tif et abroge défi­­ni­­ti­­ve­­ment le jour de carence afin de garan­­tir la pro­­tec­­tion de la santé des agents et des usa­­gers en toutes cir­­cons­­tan­­ces.